• La traversée de l'Andalousie se termine aujourd'hui. Entre Beas de Granada et Murcie, sur la 2 x 2 voies qui se balade entre 1 300 et 1 100 m sur un vaste plateau où les amandiers règnent en maître.

    8 mai - Beas de Granada - Crevillent (Murcia)

    Lorsque nous quittons le camping à 9 h 30, il fait très beau et nous allons admirer la sierra un bon moment.

    8 mai - Beas de Granada - Crevillent (Murcia)

    Encore quelques oliveraies

    8 mai - Beas de Granada - Crevillent (Murcia)

    Puis les amandiers dans les champs de céréales

    8 mai - Beas de Granada - Crevillent (Murcia)

    Et des champs d'amandiers à perte de vue

    8 mai - Beas de Granada - Crevillent (Murcia)

    La terre a des reflets argentés

    8 mai - Beas de Granada - Crevillent (Murcia)

    Cette région est très spectaculaire grâce aux différents oxydes contenus dans la terre

    8 mai - Beas de Granada - Crevillent (Murcia)

    Après la ville de Lorca, ce ne sont plus que des champs de maraîchages. Nous approchons de Murcie

    8 mai - Beas de Granada - Crevillent (Murcia)

    Nous avons décidé de nous poser à Crevillent, au camping "Las Palmeras". Superbe ! Palmiers, eucalyptus, pins. On se croirait ...au Maroc. Mais non ! Les installations sont immaculées, la piscine fait 50 m et l'eau est  bleu azur et le camping est plein de Hollandais et d'Allemands. Le restaurant sert une bonne nourriture très espagnole accompagnée d'un excellent petit blanc. Non, décidément, nous sommes bien revenus. Et c'est bien. Nous fêtons en tête à tête l'anniversaire de Jean Paul, heureux d'être là et en bonne forme. Carpe diem...


    4 commentaires
  • Il faisait chaud hier : 31°. La nuit a été chaude. Ce matin, le temps est couvert et la luminosité médiocre. Dommage ! La route que nous empruntons (l'A 7) traverse l'immense verger qu'est l'Espagne rurale. Nous parcourons quelques 330 km entre cultures et vergers. Beaucoup de vignes sous filets près de Murcie. Du maraîchage à perte de vue, puis des orangers, des orangers...La terre espagnole est verte mais ce n'est pas sa couleur naturelle. C'est le fruit du travail acharné des hommes. 

    9 mai - Crevillent - Peniscola

    Fugitivement, des images nous évoquent d'autres paysages

    9 mai - Crevillent - Peniscola

    Mais non, ce n'est pas une Kasbah, c'est un château fort parfaitement restauré, témoin de la reconquête des Rois Catholiques contre les Maures.

    9 mai - Crevillent - Peniscola

    Et ça, c'est un immense champ de panneaux solaires sur l'A 31;

    La route qui relie l'A 31 et l'A 35 en passant par la Font de la Figuera est maintenant terminée. Un magnifique boulevard qui fait gagner un temps précieux aux files ininterrompues de poids lourds qui l'empruntent. Les Espagnols sont les champions des 2 x 2 voies (gratuites).

    9 mai - Crevillent - Peniscola

     

    Une mer d'orangers......avec, parfois, un parfum de fleur d'oranger fugace. 

    Nous nous installons à Peñiscola au camping "los pinos", où il n'y a pas un seul pin, mais il est sympathique et parfait pour notre dernière nuit en Espagne. Pour promener Marley, nous empruntons une toute petite route bordée d'oliviers jeunes et centenaires, des caroubiers hauts de plusieurs mètres, des néfliers, des amandiers, des orangers et ....champs d' artichauds.

    Le soleil nous a accueillis à Peniscola. Nous voyons la mer de loin, très bleue. Il fait 20°.

     

     


    8 commentaires
  • Il fait très beau ce matin à Peñiscola. 20° au réveil, c'est très sympathique. Nous partons à 9 h 30 pour faire les 404 km qui nous séparent de notre pélerinage annuel : le camping "le Dauphin" à Argelès sur mer.

    Pas de photos de la Catalogne. Je suis fâchée avec les Catalans depuis que nous nous sommes fait voler nos papiers et l'appareil photo près de Barcelone. Je plaisante à peine. Le soleil tape dur derrière la vitre une grande partie du chemin...Mais j'aime le paysage, si vert. Il est si vert que je me dis que je vais finir par rêver en vert...

    Au loin, tout au loin, des nuages clairs se sont amoncelés sur les Pyrénées. A la frontière, nous découvrons le Canigou qui porte son chapeau de nuages.

    Direction : Argelès sur Mer.

    Nous avons regardé les aires de services Camping-car Park : 150 camping-cars sur l'air du Barcarès. Capacité : 200.

    Température : 20° 

    Au Dauphin (www.campingdauphin.com), c'est le plaisir pur: très bel environnement, calme absolu, sanitaires privés (eh oui, ça existe), une qualité d'entretien parfaite, un très bon accueil. La perfection. Nous y revenons chaque année à la fin de notre voyage. Pour savourer le plaisir d'être bien, chez nous.

    Nous vivons dans un très beau pays, .... peut-être un peu trop vert (!!!!).

    10 mai - Peniscola - Argelès sur mer

    10 mai - Peniscola - Argelès sur mer

    Mais pour l'apprécier pleinement, il est utile d'aller voir ailleurs...


    votre commentaire