• 9 avril - Hassi Labied / Taouz (1)

    Aujourd'hui, le ciel est couvert. Pour les photos sur la dune, c'est raté !

    Nous allons ce matin au bout de la route, à Taouz, exactement. Nous devons y rencontrer Ahmed, qui travaille les fossiles. La région en regorge. Sur la route d'Arfoud, de grandes boutiques en vendent à grand renfort de publicité. Le sahara a été recouvert par la mer et le travail des fossiles est une vraie ressource économique.

    9 avril - Hassi Labied /  Taouz

    Pour nous suivre plus facilement...

    9 avril - Hassi Labied /  Taouz 

    Un peu de vent : le sable tourbillonne mais ce n'est pas un vent de sable

    Taouz est le village où s'arrête le goudron. Près de 35 km de bonne route. Nous passons Merzouga en apercevant à peine LA dune ! Un comble ! Nous passons devant la piste qui mène au dayet (lac) salé saisonnier Srji, à sec depuis 2015. Nous avons eu de la chance : en 2015, nous l'avons vu avec de l'eau.

    9 avril - Hassi Labied /  Taouz 

    Il y a deux villages à Taouz : l'ancien et le nouveau. L'ancien est en terre, le nouveau en majorité béton.

    Notre artiste est dans l'ancien village. Pas de problème : une pancarte indique le chemin.

    9 avril - Hassi Labied /  Taouz 

    Nous y voilà !

    9 avril - Hassi Labied /  Taouz

    Ahmed nous accueille chez lui, dans le salon où il reçoit ses invités.

    Après les présentations et le thé (que nous demandons peu sucré), nous demandons à Ahmed de nous faire voir son travail.

    Il nous propose un tajine à la fin de la visite. Nous acceptons. Sa femme se met immédiatement au travail. 

    9 avril - Hassi Labied /  Taouz

    Son "atelier" se résume à un tronc de palmier qui supporte quelques couvertures et quelques vieux habits pour l'abriter du soleil. Il choisit une pierre qu'il va scier pour nous faire la démonstration de son savoir faire. Il porte des lunettes pour se protéger de la poussière que son travail provoque, un gant pour protéger les doigts exposés à la scie. Il s'installe devant sa scie et c'est parti !

    9 avril - Hassi Labied /  Taouz

    Nous sommes un peu (!) médusés devant les conditions de travail précaires

    9 avril - Hassi Labied /  Taouz

    Mais c'est fait : la pierre est sciée et nous voyons le fossile !

    9 avril - Hassi Labied /  Taouz

    Et maintenant, place au polissage : le tissu recouvrant la roue est un morceau de vieux jean qu'il frotte avec de la pâte à polir

    9 avril - Hassi Labied /  Taouz

    Et voilà le résultat !

    9 avril - Hassi Labied /  Taouz

    9 avril - Hassi Labied /  Taouz

    Ahmed va faire un trou dans une pierre qui servira à faire un pendentif

    9 avril - Hassi Labied /  Taouz 

    Et voilà, le trou est fait !

    Près de son "atelier", Ahmed stocke des pierres qu'il est allé chercher dans la montagne, qu'il a ramenées sur sa mobylette et qui attendent d'être taillées. Ces fossiles marins sont spectaculaires.

    9 avril - Hassi Labied /  Taouz 

    9 avril - Hassi Labied /  Taouz

    9 avril - Hassi Labied /  Taouz

    9 avril - Hassi Labied /  Taouz

    9 avril - Hassi Labied /  Taouz 

    Après l'avoir vu travailler, nous passons dans sa "boutique". Nous y découvrons pleins d'objets et ne sommes pas certains que tous sont le fruit de son travail. Nous prenons quand même chacun un souvenir...

    Et maintenant, deuxième étape : les gravures rupestres

    « 8 avril - Arfoud / Hassi Labied9 avril - Hassi Labied / Taouz (2) »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :