• 7 avril - La cité d'Orion, l'escalier céleste, la spirale d'or

    Non, nous ne sommes pas dans un film de science fiction. 

    Un artiste allemand, Hannsjörg Voth s'est isolé de 1997 à 2003 en plein désert marocain pour réaliser son rêve : relier le ciel et la terre.

    Pour ce faire, il a réalisé trois oeuvres monumentales que nous allons voir aujourd'hui.

    Nous partons confiants : notre GPS nous indique une piste qui semble bien identifiée. Le site est à une cinquantaine de km au nord d'Erfoud, direction Goulmima par la R 702.

    7 avril - La cité d'Orion, l'escalier céleste, la spirale d'or

    il est 9 h 30 et la circulation dans la ville de Jorf est dense

    7 avril - La cité d'Orion, l'escalier céleste, la spirale d'or 

    Nous prenons la piste indiquée par le GPS. Mais la difficulté surgit de suite : sable, piste mal tracée, oued à traverser. Après bien des d'hésitations, nous choisissons la sagesse. Nous allons demander à être accompagnés d'un guide.

    7 avril - La cité d'Orion, l'escalier céleste, la spirale d'or 

    Nous revenons au départ de la piste. Mais que font tous ces gens ? Ils visitent un puits de Khettara.

    Les khettaras sont un système d'irrigation souterrain utilisé depuis le XVIème siècle dans cette région. Les Perses l'utilisaient depuis 3000 ans. Ce sont les arabes qui ont amené ce savoir-faire dans la région. Pour amener l'eau de l'atlas, une galerie est creusée avec une pente de 10%. Des puits sont creusés tous les 10 à 30 m pour évacuer la terre. Mais nous verrons cela plus tard.

    7 avril - La cité d'Orion, l'escalier céleste, la spirale d'or

    Les puits des khettaras

    7 avril - La cité d'Orion, l'escalier céleste, la spirale d'or 

    Au fond, là-bas, tout là-bas, en zoomant,  nous apercevons l'objet de notre visite : l'escalier céleste

    7 avril - La cité d'Orion, l'escalier céleste, la spirale d'or

    Nous partons accompagnés de Youssef, jeune nomade de 21 ans, qui connaît parfaitement le coin puisqu'il habite une tente près de la cité d'Orion

    7 avril - La cité d'Orion, l'escalier céleste, la spirale d'or 

    On se rapproche

    7 avril - La cité d'Orion, l'escalier céleste, la spirale d'or

    L'arrière de l'escalier

    7 avril - La cité d'Orion, l'escalier céleste, la spirale d'or

    L'escalier céleste

    Construit par des artisans locaux selon des techniques traditionnelles : la fondation est en pierre et les murs en torchis de 16 m. Son objectif : relier symboliquement le ciel et la terre

    7 avril - La cité d'Orion, l'escalier céleste, la spirale d'or 

    Marley n'en a rien à faire de l'escalier céleste mais adore courir dans le désert

    A quelques km de là, toujours en plein désert, la cité d'Orion : des tours rectangulaires de torchis représentent les sept principales étoiles d'Orion. Un escalier grimpe au sommet des plus hautes tours, ce qui en fait un véritable observatoire. Selon Youssef, l'artiste envisagerait d'éclairer le site par des panneaux solaires, en représentant la constellation d'Orion. 

    7 avril - La cité d'Orion, l'escalier céleste, la spirale d'or

    7 avril - La cité d'Orion, l'escalier céleste, la spirale d'or 

    7 avril - La cité d'Orion, l'escalier céleste, la spirale d'or 

    La spirale est construite selon le Nombre d'Or. Une rampe de pierre conduit au sommet. Au centre, un escalier en colimaçon permet d'entrer dans l'édifice. 100 marches conduisent au fond d'un puits.

    7 avril - La cité d'Orion, l'escalier céleste, la spirale d'or

    7 avril - La cité d'Orion, l'escalier céleste, la spirale d'or 

    Depuis la spirale d'or, on aperçoit la cité d'Orion

    7 avril - La cité d'Orion, l'escalier céleste, la spirale d'or 

    On ne peut plus accéder aux oeuvres qui sont en restauration et qui sont protégées par un cordon de pierres et gardées. Youssef connaît le gardien Jean Paul et lui discutent un moment. Nous avons l'autorisation de nous approcher un peu pour faire des photos. Le gardien signale qu'il est sans cesse bousculé par les Espagnols qui veulent approcher les oeuvres et ne respectent pas l'obligation d'éloignement.  

    7 avril - La cité d'Orion, l'escalier céleste, la spirale d'or

    Au retour, Youssef guide Jean Paul dans un passage sableux délicat

    7 avril - La cité d'Orion, l'escalier céleste, la spirale d'or

    La traversée de l'oued est plus compliquée. Ensablé !

    7 avril - La cité d'Orion, l'escalier céleste, la spirale d'or 

    Pas de panique : nous avons les plaques à sable. Le savoir faire de Youssef et l'habileté de Jean Paul font le reste : on s'en sort !

    7 avril - La cité d'Orion, l'escalier céleste, la spirale d'or

    Voici Youssef : 21 ans, fils de nomade. Il est encore au lycée et voudrait devenir professeur

    7 avril - La cité d'Orion, l'escalier céleste, la spirale d'or 

    Nous avons amené le pique-nique que nous prendrons sous la tente, avec un thé

    7 avril - La cité d'Orion, l'escalier céleste, la spirale d'or 

    De nombreuses tentes sont au bord de la route et proposent leurs services aux touristes. La tente où nous sommes est facilement reconnaissable !!!

    7 avril - La cité d'Orion, l'escalier céleste, la spirale d'or

    Après déjeuner, nous visitons les khettaras, Un escalier a été fait et l'éclairage installé dans les canaux sur quelques dizaines de mètres

    La visite des khettaras peut se faire sans problème par des camping-caristes puisque l'accès est en bordure de route sur la R 702 et qu'il n'y a aucun problème de stationnement.

    7 avril - La cité d'Orion, l'escalier céleste, la spirale d'or

    7 avril - La cité d'Orion, l'escalier céleste, la spirale d'or 

    Nous sommes surpris par la hauteur des canaux. Daniel regarde le puits qui donne la lumière. Par ce puits, la terre était évacuée

    7 avril - La cité d'Orion, l'escalier céleste, la spirale d'or 

    Deux hommes creusaient et deux hommes remontaient la terre par un système de "noria"

    Aujourd'hui, ces khettaras ne sont plus utilisées car le niveau de la nappe phréatique a baissé. Il reste encore quelques canaux utilisés au pied de l'Atlas.

    7 avril - La cité d'Orion, l'escalier céleste, la spirale d'or

    Dans le sud, on ne jette aucun déchet vert. On les donne aux animaux. Ce petit âne mangera donc des cosses de petits pois aujourd'hui.

    Jolie journée. La conclusion est évidente : nous connaissons nos limites et devons utiliser les guides locaux aussi souvent que nécessaire. Le koléos s'est très bien comporté, Jean Paul est un bon chauffeur et Youssef un très bon guide. Et nous, les passagers, sommes ravis !

    Quant à relier le ciel et la terre, c'est une autre histoire. Mais l'important, comme nous disait Zaïd l'autre jour, n'est-il pas d'aller au bout de ses rêves ? "c'est véritablement utile, puisque c'est joli", disait le Petit Prince. Et Youssef, plus pragmatique, m'a dit : ces oeuvres amènent des touristes du monde entier qui ont découvert la vie des nomades et qui reviennent en apportant beaucoup de choses comme des vêtements. Ils nous aident. Alors, nous sommes contents de les voir là.

     

    « 6 avril - Goulmima / Arfoud8 avril - Arfoud / Hassi Labied »

  • Commentaires

    1
    Geisha69
    Dimanche 8 Avril à 20:13

    les photos sont magnifiques, et cela donne envie. Que votre Koléos des villes est beau !!!!! Le blanc lui va bien..... Et je vois que il n y a que la barbe blanche  qui change , comparée aux photos de l Algérie !!!!!!! Si peu d'années vous séparent de vos premiers crapahutages !!!!!!

      • Dimanche 8 Avril à 21:02

        eh, oui, bien vu ! Et même l'habillement n'a pas beaucoup changé !!! Le goût des grands espaces et du silence...

        Et les mêmes amis ! On ne se refait pas ! CQFD !

    2
    Hassania
    Mardi 10 Avril à 13:47

    Vraiment vous êtes professionnelle dans la prise des photos...Bravo!!

    Profitez vous bien

    Hassania

     

      • Mardi 10 Avril à 20:35

        ton pays est très beau. C'est facile de faire de belles photos !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :