• 5 mai - Chefchaouen / Asilah

    Non, ce n'est pas une erreur ! Nous ne repartons pas dans l'autre sens... C'est tout simplement plus simple pour embarquer à Tanger Med de repartir par Asilah. Nous prenons donc la route et quittons Chefchaouen sans grand enthousiasme, mais "quand faut y aller, faut y aller !"...

    Et puis, cette route, il ne faut pas la faire le matin, comme nous le faisons ! C'est un crime ! Elle est superbe, nous offre des panoramas grandioses. Mais le soleil, ah, le soleil ! Il est là, et bien là, par cette superbe matinée... Il faut prendre cette route l'après-midi, quand il met en relief la montagne et fait ressortir le contraste des couleurs. Le vert des prés, le jaune et le rouge des fleurs sur le gris argenté de la montagne: il faut voir çà. Mais vous ne verrez rien, que quelques clichés médiocres pris à la volée en roulant.

    Tant pis, ce sera pour la prochaine fois !

    5 mai - Chefchaouen / Asilah

    5 mai - Chefchaouen / Asilah

    La poterie au Maroc est une véritable activité. Tous ces objets sont usuels et pas décoratifs

    5 mai - Chefchaouen / Asilah

    5 mai - Chefchaouen / Asilah

    5 mai - Chefchaouen / Asilah

    5 mai - Chefchaouen / Asilah

    5 mai - Chefchaouen / Asilah

    5 mai - Chefchaouen / Asilah 

    A l'approche de Tétouan, quelques maisons sortent de l'ordinaire

    5 mai - Chefchaouen / Asilah

    5 mai - Chefchaouen / Asilah 

    Nous sommes sur une 2 x 2 voies, mais il faut bien que le bétail traverse...

    5 mai - Chefchaouen / Asilah

    5 mai - Chefchaouen / Asilah 

    le jaune est la couleur dominante du printemps

    5 mai - Chefchaouen / Asilah 

    le vert est la toile de fond des paysages

    5 mai - Chefchaouen / Asilah 

    le mauve s'invite souvent dans le décor

    5 mai - Chefchaouen / Asilah

    On bétonne sur la côte...

    5 mai - Chefchaouen / Asilah

    Nous prenons l'autoroute de Casa qui nous conduit directement à Asilah

    5 mai - Chefchaouen / Asilah

    5 mai - Chefchaouen / Asilah 

    Ce palmier se serait-il échappé d'une serre ? 

    5 mai - Chefchaouen / Asilah 

    Et le paysan, imperturbable, laboure son champ.

    Nous arrivons à Asilah avec le soleil. Nous nous installons au camping As Saada, que nous avons voulu essayer. Déception. Nous retournerons chez son voisin la prochaine fois...

    « 4 mai - Chefchaouen / Oued Laou6 mai - Asilah »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :