• 28 mars - autour du Bordj Biramane

    Nous sommes humbles devant le désert. Et ce n'est pas parce que nous avons un 4 x 4 que nous pouvons partir seuls à l'aventure. Pour cette journée, nous louons les services de Philippe, qui, avec son propre 4 x 4, va nous faire découvrir des tumulus pré-islamiques, des gravures rupestres, un vieux village en plein désert et des montagnes ensablées.

    Le village que nous visitons est encore habité et l'oasis cultivée. Il y avait un grenier fortifié (agadir) sur le premier piton, destiné à protéger les vivres et les biens des razzias. Il n'est plus utilisé aujourd'hui. L'habitat rural marocain est un exemple d'habitat durable : il est bio-dégradable, car construit en matériaux naturels. Le vent et la pluie se chargent de le faire disparaître lorsqu'il n'est plus entretenu. L'oasis a bien les 3 étages de cultures traditionnelles : Palmiers, arbres fruitiers, luzerne et légumes. Un caroubier exhibe ses gousses toutes neuves.

    Des pommiers de sodome arborent leur magnifique feuillage vénéneux. C'est un arbre étrange, dont la sève est toxique et qu'aucun animal ne se risque à approcher. Il doit avoir quand même son utilité si la nature l'a inventé...

    Dans le désert, on creuse des puits. C'est le plan Maroc vert qui subventionne l'irrigation des fermes de 5 ha. Pour recevoir des subventions, il faut le terrain et un puits. Les fermes surgissent partout au Maroc.

    Les montagnes ensablées sont en fait de véritables murs de pierre contre lesquels le sable vient s'agglutiner. Noir de la pierre, ocre du sable. Le contraste est saisissant.

    Un décor en perpétuel changement, magnifique, sous un ciel immaculé. Nous pique-niquons dans le désert. L'ambiance est excellente. 

    Au retour, après nous être rafraîchis, délicieux repas : soupe très parfumée, tajine de légumes avec brochettes de dinde marinées, excellentes frites, le tout arrosé d'un petit rosé bien frais. Pour finir, une tarte au citron exquise. Trop bon, comme dirait notre petit fils ! Nous avons trop mangé, bien sûr.

    28 mars - autour du Bordj Biramane

    28 mars - autour du Bordj Biramane

    28 mars - autour du Bordj Biramane

    28 mars - autour du Bordj Biramane 

    28 mars - autour du Bordj Biramane

    28 mars - autour du Bordj Biramane

    28 mars - autour du Bordj Biramane

    28 mars - autour du Bordj Biramane 

    28 mars - autour du Bordj Biramane 

    28 mars - autour du Bordj Biramane

    28 mars - autour du Bordj Biramane

    28 mars - autour du Bordj Biramane

    28 mars - autour du Bordj Biramane

    28 mars - autour du Bordj Biramane

    28 mars - autour du Bordj Biramane 

    28 mars - autour du Bordj Biramane

    « 27 mars - Tafraoute/Icht via Amtoudi29 mars- Bordj Biramane / Tata »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :